Les Marquets : le succès de la qualité

L'éco Locale

L'économie de proximité sur Radio Aigo

NUMÉRO 1 – DÉCEMBRE 2017
Bernard Coulomb est président de la Coopérative des Vignerons du Plan de la Tour

Ces dernières années ont vu arriver les vins de la coopérative des Vignerons du Plan de la Tour sur certaines des plus grandes tables de la région. Les raisons d’un succès qualitatif et commercial avec Bernard Coulomb au micro de Radio Aigo.

Rencontre avec Bernard Coulomb, le président de la coopérative des Vignerons du Plan de Tour.

La dynamique est particulièrement remarquable ces dernières années : les terres du Golfe de Saint Tropez et des Maures se repeuplent de longues et belles rangées de vignes. Plantées autour de nos villages, elles nous protègent du feu. Elles permettent à nouveau à une partie de la population de vivre de ressources locales ancestrales. Car ce n’est qu’un juste retour des choses, la Provence est terre de vignes, les Romains en avaient planté il y a bien longtemps, et ce même au Plan de la Tour où nous retrouvons Bernard Coulomb, le président de la coopérative des Vignerons du Plan de la Tour dont la dynamique qualitative et écologique séduit de plus en plus de monde.

Exigence qualitative et respect de l’environnement

La santé de la coopérative est au beau fixe en effet. Le virage qualitatif réalisé il y a quelques années déjà porte ses fruits. La création de la gamme « les Marquets », a été l’affirmation d’une véritable exigence qualitative qui se concrétise par un travail constant à tous les niveaux. Dans les vignes, les méthodes de travail respectent les règles édictées par les œnologues, un véritable effort est réalisé par tous les vignerons pour le respect de l’environnement – un respect qui se traduit d’ailleurs dans la qualité du vin. A la cave, la vinification est gérée par un œnologue et les équipements font l’objet de constants investissements. Enfin, la stratégie commerciale n’est pas oubliée pour permettre d’affirmer la marque dans la liste des grands vins de Provence. Une stratégie qui permet aujourd’hui aux Marquets de viser les plus grandes tables de la région.

Cette année des pertes limitées au Plan de la Tour

Cette année ne devrait pas démentir le succès des Vignerons du Plan de la Tour puisque les conditions climatiques difficiles auront certainement  eu l’avantage de générer de très beaux vins. De plus, au Plan de la Tour les incidences de la sécheresse ont été relativement modérées, engendrant une perte d’environ 10 % des récoltes selon Bernard Coulomb tandis que d’autres secteurs du département ont été bien plus durement touchés.