Première guerre mondiale : pas de fleurs pour les soldats provençaux tombés au champ d’honneur

« Première guerre mondiale : pas de fleurs pour les soldats provençaux tombés au champ d’honneur » : une conférence de Maurice Mistre, historien, dans le cadre des 17èmes rencontres patrimoine et histoire des Maures le 27 janvier 2018 à Grimaud.

On a dit beaucoup déjà sur l’horreur vécue par les soldats de la première guerre mondiale. Sur les tranchées qui resteront à tout jamais le symbole de l’absurdité de cette guerre. Sur le nombre vertigineux de morts aux combats. Sur les poilus fusillés pour avoir refusé de combattre. Mais il reste encore des épisodes par trop ignorés.

Celui que Maurice Mistre nous rappelle est symbolique et annonciateur de toute cette folie qui décima la population française entre 1914 et 1918. En 1914, le 15ème corps d’armée principalement composé de soldats provençaux est envoyé se faire faucher par l’armée allemande. Des milliers de morts. Une hérésie stratégique, une incompétence militaire incompréhensible dont le haut commandement se dédouanera en accusant les soldats provençaux.

Passionné, Maurice Mistre nous mène en Lorraine, début août 1914, sur les pas de ces malheureux soldats provençaux. Il met en lumière ces enfants du pays, héros des premières heures de cette grande guerre qu’on ne cessera sans doute jamais de redécouvrir.