Une justice de proximité à la fin de l’Ancien Régime : la justice seigneuriale de Cogolin (1773-1789)

« Une justice de proximité à la fin de l’Ancien Régime : la justice seigneuriale de Cogolin (1773-1789) », une conférence de Fabien Salducci, professeur d’histoire-géographie, dans le cadre des 17èmes rencontres patrimoine et histoire des Maures à Grimaud le 27 janvier 2018.

L’étude du fonctionnement de la justice dans la période prérévolutionnaire est pleine d’enseignements. On y découvre par exemple des usages populaires de la justice encore plus développés qu’aujourd’hui. Une justice plus présente encore, au plus proche de la population.

A travers les traces laissées par les actes de justice, on retrouve le quotidien de l’époque à travers les tensions inhérentes à toute vie sociale : conflits de voisinage, affaires de famille etc, aussi bien que les actes les plus graves comme les infanticides. Une porte d’entrée plus que pertinente pour comprendre la vie des habitants des Maures il y a plus de 200 ans.

Fabien Salducci poursuit ici son exploration de cette passionnante période sur le territoire de Cogolin et autour, s’intéressant particulièrement à la justice exercée sous l’autorité du seigneur de Cogolin : Joseph-Madelon de Cuers, coseigneur justicier de Cogolin (1764-1789) auquel il avait déjà consacré une analyse et son intervention l’an passé.

*Etude à retrouver dans la revue Freinet Pays des Maures n°13 qui vient de paraitre.